Ceci est un avertissement:

En raison de la grève du personnel syndiqué de la Bibliothèque de Québec, la Maison de la littérature est actuellement fermée, incluant la chute à documents.

La  programmation de la scène littéraire est maintenue. La Maison ouvrira 45 minutes avant chaque activité. 

Pour plus d’information : www.bibliothequedequebec.qc.ca

Autrices et auteurs en résidence

Découvrez leurs parcours et leurs projets d'écriture.

Malorie Yawenda Picard
Du 1er au 30 novembre 2023

Malorie Yawenda Picard

Crédit photo : Marianne Larochelle

Résidence autochtone

Malorie Yawenda Picard travaillera à la création de poèmes à partir d’oeuvres en art visuel d’un artiste wendat. En prenant comme point de départ la déconnexion des descendant.e.s vis-à-vis de leur identité autochtone, son travail explora la résonance que peut avoir la culture wendat d’aujourd’hui sur quelqu’un qui la découvre pour la première fois. Pendant sa résidence, elle tiendra également un journal, lequel fournira matière et substance pour l'élaboration d'un récit de voyage autofictionnel en territoire wendat.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (124 KB)
Annabelle Lehouillier
Du 1er au 15 octobre 2023

Annabelle Lehouillier

Depuis toujours, de petites bribes d’histoires ne cessent de venir se poser, tantôt sur mon nez, tantôt sur mon épaule. Si j’ai travaillé jusqu’ici dans le domaine de la télévision (avec joie), puis du droit (avec sérieux), les histoires, qu’elles soient fins clins d’œil ou fermes coups de poing, sont toujours là, aériennes, et cherchent constamment à se déposer sur mon papier.
Lors de son passage à la Maison de la littérature, Annabelle mettra sur papier ses idées en vue de la publication d'un petit roman jeunesse pour les 12-17 ans.
Annabelle Lehouillier a reçu le Prix de la création Radio-Canada pour la nouvelle Les notes de novembre.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (99 KB)
Anne Genest
Du 1er au 30 septembre 2023

Anne Genest

Crédit photo : Julia Marois

Résidence québécoise d’écriture

Anne Genest travaillera à un projet de roman qui approfondira l’idée d’une misère créatrice. Marie a vécu une enfance marquée par la pauvreté. Ensuite, le cancer frappe. Elle se retrouve ballotée de maison d’accueil en maison d’accueil. Aujourd’hui adulte, elle quitte une relation toxique pour replonger dans la précarité. Au présent, où elle tente de vivre une existence normale, se mêlent les souvenirs de ses errances d’autrefois, sa débrouillardise de petite fille provenant d’un milieu démuni, un univers de laissés-pour-compte rude mais fabuleux. En visitant l’appartement où elle souhaitait loger, Marie rencontre Marius, un épithésiste œuvrant à fabriquer des prothèses en silicone afin de remplacer les parties manquantes de l’anatomie : œil, nez, oreille.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (154 KB)
Stéphane Picher et Radek Rak
Du 1er août au 30 septembre 2023

Stéphane Picher et Radek Rak

Crédit photo : Anne Peyrouse (Stéphane Picher)

Résidence croisée UNESCO Québec – Cracovie

Radek Rak en résidence à Québec du 1er au 30 août 2023

Pendant son séjour à Québec, Radek Rak compte poursuivre son travail sur le deuxième volume du cycle Agla. Il a l’intention aussi d’ébaucher un autre roman dont le titre provisoire est Il n'y a pas de pain dans la ville d'Emmaüs. Il s’agit d’un roman polyphonique sur l’évolution de la province polonaise pendant les trente dernières années où il aborde les thèmes de l’exclusion, de la violence à l'école, des causes de la radicalisation croissante de la société et des changements d’attitude face aux questions morales, religieuses et familiales.

Stéphane Picher en résidence à Cracovie du 1er au 30 septembre 2023

Le guide d’identification des fantômes sera un récit personnel littéraire où je ferai le portrait de ces figures de l’absence qui ont été involontairement ou indirectement mes modèles. Ces figures fuyantes, jamais au bon endroit, des apparitions presque, je les ai trouvées chez Melville, Cervantes, Franquin, mais aussi dans mon arbre généalogique. Des introvertis toujours « dans leur tête » ou leur bulle, des rêveurs que le réel bafoue; des esprits créatifs dans des corps fatigués. C’est avec bienveillance que je souhaite raconter leur histoire, notre histoire

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (287 KB)
Pascale Sévigny-Vallières
Du 1er au 31 juillet 2023

Pascale Sévigny-Vallières

Crédit photo : UQAM

Résidence de la relève Première Ovation

Pascale Sévigny-Vallières est une illustratrice originaire de Québec. Elle est formée en design graphique à l’UQAM, puis à la maîtrise en design à l’Université Laval. Dans le cadre de ses études supérieures, elle a entamé un travail de recherche-création autour de la représentation graphique des enjeux de santé mentale. Son travail s’est vu récompensé par l’attribution de nombreux prix et bourses. Elle a notamment reçu un prix de la Société Alcuin récompensant l’excellence en design de livre au Canada pour son livre Une année sans lumière qu’elle a écrit et illustré. À la fin du mois d’avril 2023, on pourra découvrir l’univers qu’elle a illustré autour du thème de l’immigration dans son premier album jeunesse

Pendant la résidence de recherche-création, elle poursuivra un projet de bande dessinée poétique développé à partir d’une série de dessins intitulée Les Hurluberlus. Cette série de personnages singuliers puise dans l’imaginaire de la folie à la fois douce et perturbante.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (221 KB)
Robert Marinier
Du 1er au 30 juin 2023

Robert Marinier

Crédit photo : Richard Desmarais

Résidence du prix Champlain

Robert Marinier débutera l’écriture de sa prochaine pièce de théâtre : une comédie à l’humour mordant qui abordera les relations en milieu de travail. Il s’agira d’explorer les personnages en position de pouvoir, la rencontre, voire le choc, entre la culture professionnelle des générations en poste et celle des générations montantes.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (169 KB)
Chloé Pince
Du 3 avril au 31 mai 2023

Chloé Pince

Crédit photo : Max Le Clercq

Résidence croisée Québec-Nouvelle-Aquitaine

« De retour en Creuse, ma région natale, depuis deux ans, j’y intègre un lumineux atelier à Bénévent-l’Abbaye et travaille sur le paysage rural, en le définissant par ses masses. Je documente picturalement la question du ''retour à la terre '', après 10 ans passés en ville. Pratiquant le tannage de peaux, en amatrice, je côtoie régulièrement des chasseurs. J’ai entrepris de les suivre afin de nourrir mon prochain projet d’album illustré ayant pour sujet la chasse. J’espère ainsi explorer le paradoxe entre amour de la nature et mise à mort. »

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (212 KB)
Clara Chotil, Andrea Ganuza et Charlotte Gosselin
Du 2 au 30 avril 2023

Clara Chotil, Andrea Ganuza et Charlotte Gosselin

Crédit photo : Andrea Ganuza, Charlotte Gosselin et Clara Chotil

Résidence Angoulême-Bilbao-Québec

La québécoise Charlotte Gosselin, la française Clara Chotil et l’espagnole Andrea Ganuza sont à Québec après avoir passé un mois à la Maison des Auteurs à Angoulême, et un autre au centre Azkuna Zentroa de Bilbao. Cette année, les trois lauréates de la résidence Angoulême-Bilbao-Québec travaillent à l’avancement de leur propre projet de création. Leur séjour dans chaque ville a cependant été ponctué par la participation à un événement autour de la BD : Festival international de la bande dessinée à Angoulême, GUTUN ZURIA : Festival Internacional de las letras à Bilbao et Festival Québec BD à Québec.

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (260 KB)
Nora Atalla
Du 1er avril au 31 mai 2023

Nora Atalla

Résidence croisée Québec-Nouvelle-Aquitaine

Nora Atalla sera accueillie en France pendant que Chloé Pince sera en résidence à Québec.

« Mon projet consiste à amorcer l’écriture de mon prochain recueil de poèmes qui explore les multiples facettes des vulnérabilités du vivant, à la façon d’un conte absurde, mêlé de symbolisme. Avec une alternance de prose poétique et de vers fragmentés, je tenterai de faire un rapprochement entre nos frayeurs et les monstres fabuleux de la mythologie. Je me risquerai dans le monde fantastique de l’irréel afin d’anéantir les incertitudes. Dans ma quête, je tends à désamorcer les hantises pour remonter à la surface, à l’air libre. Mais cela est-il possible quand l’artisan du malheur cohabite avec soi ? »

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (150 KB)
Roberto Rueda Monreal et Hélène Rioux
Du 13 au 27 février 2023

Roberto Rueda Monreal et Hélène Rioux

Crédit photo : Daniel Montambo (Hélène Rioux) et Roberto Rueda Monreal (Roberto Rueda Monreal)

Résidence de traduction

Roberto Rueda Monreal est né au Mexique en 1972. Il est politologue, romancier et traducteur littéraire. Il publie des articles d’analyse politique dans les médias locaux et internationaux. Il est l'auteur de trois romans : La Cloaca, el infierno aqui, Pétalos Negros y El duelo entre la tuna y la cantera. Il a traduit les ouvrages d'autrices et d'auteurs du monde francophone, dont plusieurs romans d’Hélène Rioux.

Née à Montréal, Hélène Rioux a publié onze romans, des recueils de nouvelles, des récits et de la poésie. Traductrice littéraire, elle a traduit soixante-dix ouvrages de l’anglais et de l’espagnol vers le français, ainsi des livres et des albums pour les enfants. Six fois finaliste au Prix du Gouverneur Général du Canada, elle a reçu le Prix France-Québec et le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec pour Mercredi soir au Bout du monde, le Grand Prix littéraire du Journal de Montréal et le Prix de la Société des Écrivains canadiens pour Chambre avec baignoire et le Prix QSPELL de la traduction pour Self d’Yann Martel. Membre du collectif de rédaction de la revue XYZ, elle a également tenu une chronique sur la traduction littéraire dans la revue Lettres québécoises. Ses romans sont traduits en anglais, en espagnol et en bulgare. © Daniel Montambo

CONSULTER LA FICHE COMPLÈTE - PDF (126 KB)