Dévoilement du comité consultatif en soutien à la programmation

En septembre dernier, la Maison de la littérature lançait un appel de candidatures pour constituer son premier comité consultatif en soutien à la programmation. Nous accueillons avec bonheur Juliette Bernatchez, Laurence Brunelle-Côté, Daoud Najm, Sarah-Jane Ouellet et Dominique Sacy, qui débutent leur mandat en décembre 2022.

Le comité

Le comité a pour principal mandat d’alimenter et approfondir la réflexion autour d’enjeux liés à la discipline et à sa communauté. Tout en ayant à coeur de respecter les missions, les valeurs et les fondements de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres, les membres du comité seront appelé.e.s, entre autres, à se questionner et réfléchir autour de différents enjeux liés à la discipline, notamment aux besoins inhérents à la pratique et à mettre au jour différents enjeux qui touchent la communauté littéraire et artistique, spécialement ceux qui peuvent se situer dans les angles morts de l’équipe de programmation de la Maison de la littérature.

Le comité a le souci de favoriser les échanges, la diversité d’opinions et l’inclusivité. L’envie de participer au développement, à la représentativité et à la pérennité de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres est au centre de l’engagement.

Les membres du comité

Juliette Bernatchez
Diplômée d’une maîtrise en études littéraires, Juliette Bernatchez est travailleuse culturelle et autrice. Depuis 2018, elle accumule les contrats dans plusieurs organismes culturels de la ville de Québec. En février 2021, elle cofonde et codirige CONTOURS, un organisme de production et de diffusion en arts littéraires. En tant qu’autrice, on a pu la voir performer dans divers événements artistiques et on peut la lire dans les revues Zinc, Le Sabord et Françoise Stéréo. À l'automne 2022, elle se voit attribuer une bourse de création du Conseil des arts et lettres du Québec pour l'écriture d'un premier livre, et obtient une résidence de création virtuelle croisée entre les villes littéraires UNESCO de Québec et de Norwich.

Laurence Brunelle-Côté
Laurence Brunelle-Côté est une poète et performeure de Québec. Elle cherche à réinventer (un peu) le langage des arts vivants. Heureusement, son handicap l’a amenée à développer de nouveaux vocabulaires et lui permet d’emprunter d’autres chemins. Elle est co-directice artistique du Bureau de l’APA. Elle a publié le recueil de poésie pas encore mort en 2017, le livre d'artiste l’effondrement, compte-rendu en 2018 et le recueil il faut me fendre en 2021.

Daoud Najm
Daoud Najm est né à Beyrouth en 1981. Il a grandi à Montréal où il a étudié la littérature, d’abord à l’Université de Montréal puis à l’Université McGill. Après avoir consacré quelques années à l’enseignement, il s’est tourné vers le domaine de l’édition où il a exercé tour à tour le rôle d’éditeur, de traducteur et de correcteur d’épreuves. Depuis 2021, il œuvre au Musée national des beaux-arts du Québec à titre d’éditeur.

Sarah-Jane Ouellet
Sarah-Jane Ouellet écrit poésie, nouvelle et essai. Membre du collectif RAMEN et du collectif Les Bourrasques, elle s’épanouit dans le milieu artistique de Québec à travers la performance, la fabrication de fanzine et la collaboration entre les disciplines. Par mégarde, elle s'est retrouvée à jouer du violon dans un band punk féministe. Depuis cet incident, elle occupe ses temps libres à broder des fruits et explorer les arts textiles. Heureusement, ce sont des choses qui arrivent.

Dominique Sacy
Dominique Sacy est un auteur-interprète de spoken word, de slam et d’ovnis théâtraux. Il métisse la musique, la narration et la poésie. Il travaille à magnifier la littérature à travers des projets dynamiques et ludiques tels Livraison de poésie pour enfants (par un homme-pizza), le Championnat d’arts littéraires mixtes (inspiré de la lutte) ou encore sa comédie musicale rap La République hip-hop du Bas-Canada. Il cherche à écrire des textes qui créent un sentiment de communauté à travers un divertissement polysémique.

 

Le comité est complété par deux membres internes de l’équipe de programmation de la Maison de la littérature. La durée de mandat est de deux ans, avec possibilité de renouvellement pour un an pour la moitié des membres externes.