Retour à la programmation

Manifeste scalène suivi de Fuites – Les pipelines se couchent à l’est

Mercredi 25 octobre

Spectacles et événements

Maison de la littérature, scène littéraire

20 h 00
15 $ | 10 $ 35 ans et moins

Manifeste scalène

 

Manifeste scalène, c’est la rencontre sur scène de trois poètes issus des trois angles du triangle scalène que forme le territoire imaginé de l’Acadie du Nouveau-Brunswick : Edmundston, Moncton et Caraquet.

 

Faits de répétitions et d’anaphores, les textes Hymne de Sébastien Bérubé, Manifeste diasporeux de Gabriel Robichaud et Jean-Philippe Raîche, ainsi que Voix rurale de Jonathan Roy tracent les contours de l’Acadie d’aujourd’hui et des visages éclatés de sa contemporanéité.

 

En portant à la scène ces trois textes conçus pour fonctionner de façon autonome, les poètes font s’entrechoquer leurs conceptions de l’Acadie afin de les décloisonner, à l’image du territoire qu’on ne saurait réduire à une seule voix. Il en résulte une humble tentative de reproduire, à plus petite échelle, les paradoxes et les contradictions qui forgent l’identité acadienne actuelle.

 

Avec Sébastien Bérubé (Edmundston), Gabriel Robichaud (Moncton) et Jonathan Roy (Caraquet), et des textes de Jean-Philippe Raîche

 

Photo : Isabelle Thériault

 

 

 

Fuites – Les pipelines se couchent à l’est

 

Dominic Langlois (Moncton), Louis-Karl Picard-Sioui (Wendake), Jonathan Roy (Caraquet) et Hélène Matte (Québec), qui assume la direction artistique, proposent une consultation poétique. « Nous sommes une microcoalition de création. À elle seule, celle-ci trace un couloir entre le Québec et le Nouveau-Brunswick, tout comme espère vainement le faire Énergie Est. En ce qui concerne notre tuyau poétique, garanti qu’il n’y aura aucun débordement. Sinon, presque rien : des postillons ci et là, peut-être quelques larmes. »

 

Direction artistique : Hélène Matte
Écriture et performance : Dominic Langlois, Hélène Matte, Jonathan Roy et Louis-Karl Picard-Sioui
Musique : Raphaël Guay et l’ensemble EP4
Images en mouvement : Marco Dubé
Dessins : Flexib

 

Une production de la Maison de la littérature, en collaboration avec le Festival acadien de poésie (Caraquet)

 

Photo : Isabelle Moisan