Maison de la littérature
350, rue Saint-Joseph Est
Québec (Québec) G1K 3B2
 
Téléphone : 418 641-6788
Télécopieur : 418 641-6787
courrier@institutcanadien.qc.ca


La Maison de la littérature : un projet unique et novateur
Concept unique au Canada, la Maison de la littérature est à l’écriture ce que la bibliothèque est à la lecture.

Une entrevue sur la Maison de la littérature avec Julie Lemieux et Marie Goyette, diffusée le samedi 7 avril 2012 à l’émission Ça me dit de prendre le temps de Radio-Canada.


 
Pour voir le projet en détails sur le site Internet de la firme Chevalier Morales architectes >


La Maison de la littérature sera un lieu d’inspiration, de création et de diffusion littéraires. L’actuelle bibliothèque publique située au rez-de-chaussée sera déménagée à l’étage et intégrée au concept qui comprendra :
• café littéraire,
• cabinets d’écriture,
• studio de création,
• atelier de bande dessinée et d’illustration,
• résidence d’écrivains,
• salon de lecture,
• espace web,
• expositions,
• bureaux pour les organismes littéraires,
• collection spécialisée en littérature québécoise,
• etc.

Ce sera un lieu de rencontre entre les écrivains et le public oú l’on pourra tenir des lancements, des spectacles littéraires, des performances, des rencontres d’auteur, des colloques et des événements. Les jeunes de la relève littéraire soutenus par Première Ovation pourront y rencontrer leur mentor, obtenir du soutien et de la formation et présenter au public le résultat de leur travail. La Maison de la littérature sera le lieu tout désigné pour accueillir la programmation du festival Québec en toutes lettres présenté avec succès l’an dernier par L’Institut Canadien de Québec. Déjà, la Maison de la littérature s’incarne par la résidence d’écrivains inaugurée en mars 2005.

La Maison de la littérature est membre de la Fédération des maisons d’écrivains et des patrimoines littéraires.

L’édifice de L’Institut Canadien devient la Maison de la littérature
La Maison de la littérature sera aménagée dans l’ancien temple Wesley, mieux connu sous le nom de Salle de L’Institut, situé sur la place de L’Institut Canadien et de la Chaussée-des-écossais, à l’angle des rues Sainte-Angèle et Dauphine.

Première église de style néogothique à Québec, le temple Wesley s’élève dans l’arrondissement historique du Vieux-Québec. L’édifice a été construit en 1848 d’après les plans de l’architecte Edward Stavely pour servir de lieu de culte à la communauté méthodiste. L’église a été désaffectée en 1931.

En 1944, le temple Wesley devient la Salle de L’Institut Canadien. Grâce à la générosité d’un citoyen de la ville, le sénateur Lorne C. Webster, la Ville de Québec acquiert et aménage l’édifice au bénéfice de L’Institut. Une bibliothèque publique est ouverte ainsi qu’une salle de spectacles et de conférences.

Fermée depuis 1999, la Salle de L’Institut a marqué l’histoire culturelle de Québec, notamment par la série Les Lundis de L’Institut qui a accueilli de nombreux artistes de renom pendant près de soixante ans. Quant à la bibliothèque Vieux-Québec, plus ancienne bibliothèque publique à Québec, elle n’a pas fait l’objet de rénovation depuis les années 1970. Bien que l’extérieur du bâtiment ait subi plusieurs travaux d’entretien au cours des dernières années et qu’une magnifique place publique ait été aménagée devant l’édifice en 1998 pour souligner les 150 ans de L’Institut Canadien de Québec, le site ne contribue plus comme autrefois à la vitalité culturelle de Québec.

Le bâtiment qui abritera la Maison de la littérature fait partie du patrimoine culturel du Québec. On peut consulter la fiche sur le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Financement du projet
L’aide financière totale annoncée s’élève à 14,6 M$ et se répartit comme suit : 10,5 M$ de la Ville de Québec, 2,5 M$ du ministère de la Culture et des Communications du Québec, 1,5 M$ de Patrimoine Canada et 100 000 $ de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale. La Maison de la littérature a fait l’objet d’un engagement lors du sommet Québec horizon culture. Québec horizon culture est né d’une volonté commune des gens d’affaires, du milieu culturel et de la classe politique de faire de la culture un des moteurs du développement économique de la capitale nationale.

En 2007, L’Institut Canadien de Québec a mis sur pied un fonds de capitalisation. Dès la première année, le comité de financement a réussi à amasser 300 000 $ grâce à un don de la Fondation Webster et à un appariement de Placement culture. Une nouvelle campagne de financement est en cours.

La Ville de Québec est maître d'œuvre des travaux d’aménagement. L’ouverture est prévue à l'automne 2015.

Communiqué de L'Institut Canadien mis à jour le 27 février 2014.



« Le propre des villes littéraires est d’exister dans l’imaginaire autant que dans la réalité. Dans la mémoire comme dans l’espace qu’elles occupent. Chacun aime Québec pour son incomparable beauté, mais sa beauté n’est pas fortuite : au-delà de son site exceptionnel, de sa façon de braver le nordet, comme une poupe dressée au-dessus du Saint-Laurent, Québec doit son charme à ce que, de ses origines à maintenant, ses habitants ont su lui ajouter : ses maisons, ses édifices publics, ses rues, ses escaliers, ses quais. Et les mots grâce auxquels on continue à la voir une fois la nuit tombée.

C’est que la beauté de Québec a toujours sollicité les écrivains. Ils en ont fait l’âme de ce pays, le creuset de l’expression française du nord de l’Amérique. Les écrivains ont beaucoup donné à notre ville, parce qu’ils avaient beaucoup reçu. Donnons-leur maintenant, et à tous ceux qui vivent ici ou qui viennent nous rendre visite, un grand lieu de mémoire, un conservatoire des lettres québécoises. »


Gilles Pellerin
Septembre 2006


Équipe
Directeur : Bernard Gilbert
Coordonnatrice du festival Québec en toutes lettres : Christiane Vadnais
Coordonnatrice de Première Ovation en arts littéraires : Érika Soucy