Retour sur la page blogues

Revue de presse du 16 novembre 2017

Le Devoir

Cahier « Livres »

11 et 12 novembre 2017

 

 

Le cahier « Livres » du Devoir de cette semaine est dédié au Salon du livre de Montréal et à plusieurs auteurs qui y seront présents. En couverture, deux entrevues : la première avec Éric Bédard et Benoît Archambault autour de leur livre sur l’histoire du Québec Quand est-ce qu’on arrive? et la seconde avec Jean-Martin Aussant qui publie La fin des exils, Résister à l’imposture des peurs. Un article consacré à la violence sexuelle dans les territoires de la fiction aborde Monstera deliciosa de Lynda Dion, Les cendres bleues de Jean-Paul Daoust et Aphélie de Mikella Nicol. La section poésie donne la parole à Daphné B. qui médite sur la précarité de la vie d’artiste dans son recueil Delete.

 

 La bédéiste Julie Delporte met en mots et en dessins son irréversible prise de conscience féministe dans le récit illustré Moi aussi je voudrais l’emporter. Dans le domaine du polar, les récents opus de Dennis Lehane, Après la chute, et Donna Leon, Minuit sur le canal San Boldo, obtiennent les éloges du chroniqueur Michel Bélair. Suivent, un recueil d’extraits de la correspondance de Charles Bukowski portant sur l’écriture et le métier d’écrivain, Sur l’écriture, et un essai d’Emmanuel Todd sur le déclin de l’Occident, Où en sommes-nous? Une esquisse de l’histoire humaine. De nombreuses courtes recensions viennent compléter ce riche cahier spécial.

L’inconvénient

No. 71

Hiver 2017

 

 

 

L’inconvénient de l’hiver 2017 présente un dossier autour de nouveaux romanciers mexicains en publiant des nouvelles de Yuri Herrera, Emiliano Monge, Valeria Luiselli, Laïa Jufresa et Daniel Saldaña Paris. L’intérêt de cette nouvelle littérature, qui s’inspire du climat social au Mexique, réside surtout dans sa réflexion sur « la fiction et la condition humaine » selon le comité du périodique.

 

Jean-Philippe Martel signe « Quand j’étais nationaliste », un court récit réflexif sur le nationalisme québécois, que l’auteur étoffe en citant La vie est d’hommage de Kerouac. Michel Biron recommande ensuite deux recueils épistolaires parus récemment : Correspondance d’Arthur Buies et Le droit d’être rebelle de Marcelle Ferron, signataire du Refus global.

 

Finalement, les sections « Cinéma » et « Séries télé » dissertent sur Le problème d’infiltration de Robert Morin et sur les adaptations, en séries télévisées, de La servante écarlate de Margaret Atwood et d’American Gods de Neil Gaiman.

Cahiers de l’Action nationale

Vol. XII, No. 1

Automne 2017

 

 

 

L’éditorial signé par le directeur de la revue Robert Laplante porte sur Bibliothèques québécoises remarquables, une publication dirigée par Claude Corbo avec Sophie Montreuil et Isabelle Crevier.

 

Louise Mailloux présente L’université : fin de partie et autres écrits de Jacques Pelletier qui développe son essai autour de la problématique : « L’université aurait-elle atteint le stade terminal, celui qui annonce et préfigure sa disparition définitive? »

 

Nancy Rivest écrit sur le livre Les luttes fécondes. Libérer le désir en amour et en politique dans lequel Catherine Dorion analyse la vie quotidienne à travers les prismes culturels des relations sociales et familiales, de la politique et des médias.

 

Trois articles traitent de la société québécoise par les ouvrages de Nicolas Zorn, J’ai profité du système. Des centres jeunesse à l’université : parcours d’un enfant du modèle québécois, puis De la naissance et des pères sous la direction d’Andrée Rivard en collaboration avec Francine de Montigny, et finalement d’André Lemelin, L’impossible réforme. Pourquoi notre système de santé est-il toujours en crise?

 

Trois dossiers sont dédiés aux publications récentes sur l’histoire et le présent de la Ville de Montréal, sur la communauté juive au Québec et sur la légitimation contemporaine des questions et des engagements féministes.

Retour sur la page blogues

On vous invite à commenter cet article sur notre page Facebook

Commentez